L’ALLIANCE ET L’INFIDÉLITÉ

Le mot « alliance » est peut-être le mot le plus important et le plus significatif de toute la Bible. La Bible peut être définie comme le récit d’une grande alliance depuis la création du monde jusqu’au ciel nouveau et à la terre nouvelle du livre de l’Apocalypse. Notre Dieu, tel qu’il nous a été révélé, n’est pas un Dieu monastique isolé, solitaire. Notre Dieu a été, est et sera le Dieu de l’Alliance.

  1. L’Alliance n’est pas seulement la relation d’un seigneur avec son serviteur ou d’un maître avec son esclave. L’Alliance qui caractérise Dieu est avant tout « Alliance d’amour » et d’un amour passionné et érotique qui rêve «pour toujours». ▪ 
  2. C’est ainsi que notre Dieu s’est révélé à nous : en tant que Dieu Amour, Alliance aimante « pour toujours ». Notre Dieu est amoureux de l’humanité, de sa création. Le théologien ShallieMacfague réfléchit sur Dieu comme ami, comme amant, comme amour. 
  3. Nous aussi, les êtres humains, faisons des alliances. Nos amis créent des alliances. Nous définissons les amours les plus intenses et durables avec le mot «alliance». C’est donc dans le mariage. 
  4. La même chose se passe dans notre vocation, dans notre profession religieuse. Nous sommes attachés à notre Dieu et à notre vocation « pour toujours ». Nous sommes des femmes et des hommes d’alliance. C’est pourquoi, nous professons les trois vœux.

La parole de Dieu nous montre aujourd’hui – dans la lecture du prophète Ézéchiel – que l’alliance de Dieu avec son peuple a été très menacée par l’infidélité. 

  1. Dieu s’est allié à son peuple pour toujours, mais son peuple a été infidèle et l’a abandonné, et s’est allié avec d’autres dieux à de nombreuses reprises.
  2. Nous aussi avons connu l’infidélité de personnes avec lesquelles nous nous sommes sentis unis à un moment de notre vie. Les infidélités provoquent beaucoup de souffrances et des réactions parfois dangereuses, pleines de colère.
  3. Dire « grâce -c’est dire- «alliance». Dire « péché », c’est dire «infidélité ». Le péché ne viole pas une loi. Le péché “brise les liens d’une alliance”.

La parole de Dieu nous montre, aussi, dans l’Évangile, que la cause de cette rupture de l’alliance, est au centre de notre être: dans notre cœur

Quand le cœur perd sa tendresse et devient un cœur de pierre … alors nous commençons à briser l’Alliance. 

Le plus grand péché est – comme nous l’avons dit ce matin – la “sclero-kardia”, la sclérose du cœur.

Sœurs Et frères,, chaque Eucharistie est, doit être, une rencontre d’Amour, un moment pour renouveler et fortifier notre alliance avec Jésus, avec Dieu le Père, l’alliance qui donne raison à notre vie. Qu’il en soit ainsi.

Esta entrada fue publicada en Textes en français, tiempo litúrgico, Vida consagrada, Vida Religiosa. Guarda el enlace permanente.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.