LE BUT, LA SOURCE ET LA CROISSANCE DANS L’AMOUR (à la mémoire de saint Bernard)

Il est frappant de constater que l’abbé d’un monastère médiéval a consacré toute une série de conférences à commenter pour ses moines le livre du Cantique des Cantiques. Et c’est ce qu’a fait le grand abbé Saint-Bernard, dont nous célébrons la fête aujourd’hui, 20 août 2020.

Ces dernières années, nous avons très peu parlé de l’amour dans la vie religieuse. Nous avons peur des perversions de l’amour : les abus, les infidélités, l’immaturité affective, les amitiés dangereuses, la force de l’éros, les désirs intenses. Il semble qu’on ne puisse parler que de “l’amour des pauvres”, de “l’amour des sans défense”, de l’amour de la nature…. Pourquoi avons-nous cessé de parler de notre amour pour Dieu ?

Saint Bernard, cependant, invitait ses moines à méditer sur l’amour et, pour cela, il a choisi de commenter le livre érotique de la Bible, “le Cantique des Cantiques”. Pour saint Bernard, l’amour pour Dieu avait une dimension passionnée, érotique, de don total de soi, car c’est ainsi que l’amour apparaît dans le Cantique des cantiques.

L’Évangile d’aujourd’hui nous raconte une parabole dont le sens est clair : Dieu veut célébrer l’amour passionné de son Fils, fiancé à l’humanité, par un grand banquet. Mais les principaux invités refusent d’y assister. Dieu est Amour. Et nous, acceptons-nous d’être invités à la fête de l’Amour passionné ?

Saint Bernard nous parle de l’amour avec trois idées : le but de l’amour, la source de l’amour et la croissance dans l’amour.

Le but de l’amour n’est autre que d’aimerVoici une citation de Saint Bernard :

« L’amour se suffit à lui-même, il plaît par lui-même et pour lui-même. Il est à lui-même son mérite, il est à lui-même sa récompense. L’amour ne cherche hors de lui-même ni sa raison d’être ni son fruit : son fruit, c’est l’amour même. J’aime parce que j’aime. J’aime pour aimer ».

Notre amour se nourrit de sa source : c’est pourquoi il vient de Dieu et quand il revient à Dieu, l’amour grandit et se purifie. Voici une autre citation de Saint-Bernard :

Quelle grande chose que l’amour, si du moins il remonte à son principe, s’il retourne à son origine, s’il reflue vers sa source pour y puiser un continuel jaillissement !

L’amour de Dieu croît en nous, en aimant : Voici une autre citation de Saint Bernard :

Lorsque Dieu aime, il ne veut rien d’autre que d’être aimé. Il n’aime que pour qu’on l’aime, sachant que ceux qui l’aimeront trouveront dans cet amour même la plénitude de la joie.

Pour que la vie religieuse soit aujourd’hui la vie religieuse du Cantique des Cantiques, quatre attitudes sont nécessaires : chercher, trouver, jouir et proclamer.

  1. Chercher Dieu pour le rencontrer. Dans les temps anciens, lorsqu’un jeune homme entrait dans un monastère, l’abbé lui demandait : “Pour quelle raison souhaitez-vous entrer dans le monastère ? Et sa réponse était : “Pour chercher Dieu”. La vie religieuse a toujours été la vie de ceux qui cherchent Dieu. Pas simplement la vie de ceux qui rencontrent Dieu. Notre vie est une aventure amoureuse permanente par rapport à Dieu, comme celle de l’épouse dans le Cantique des cantiques
  2. Trouver parce que Dieu vient à notre rencontre : il apparaît et disparaît plusieurs fois dans notre vie. C’est pourquoi il est important d’être attentif aux manifestations de Dieu… quand on s’y attend le moins, là Il apparaît directement ou indirectement.
  3. Jouir de la présence de Dieu : Si le chrétien du 21e siècle doit être un mystique, comme l’a dit Karl Rahner, la caractéristique d’un mystique est l’amour passionné et joyeux.
  4. Proclamer : L’amour en nous agit de différentes manières : il se manifeste sous forme d’éros (amour, passion et désir), sous forme d’agapè (amour du don), ou sous formed’amitié. C’est la merveilleuse écologie de l’amour. En aimant le Tout, nous aimons Dieu. Se réjouissant de tout, nous nous réjouissons avec Dieu.

Mes sœurs, dans cette Eucharistie, demandons à l’Esprit de Jésus de se déverser dans nos cœurs et de nous enseigner l’art d’aimer Dieu passionnément, d’être fidèles à nos amitiés, d’aimer généreusement ceux qui ne nous aiment pas, et que notre cœur soit compatissant et généreux envers ceux qui ont le plus besoin d’amour. Soyons écologistes de l’amour ! N’ayons pas peur de l’amour !

Voici les trois idées de saint Bernard : but, source et croissance de et dans l’amour. Voici les quatre attitudes : chercher, trouver, jouir et proclamer l’amour. Amen.

Pour Contempler
DES HOMMES ET DES DIEUX

Esta entrada fue publicada en Textes en français, tiempo litúrgico. Guarda el enlace permanente.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.