TRANSFIGURATION ET TRANSHUMANISME

Le mot « transfiguration » avec lequel nous décrivons la fête que nous célébrons aujourd’hui – le 6 août 2020 – me rappelle un autre mot qui se répète de plus en plus aujourd’hui. C’est le mot « transhumanisme »!

Transhumanisme 

Le transhumanisme est une théorie qui défend ce qui suit : 

  • la science et la technologie progressent de manière surprenante. Pour cette raison, la médecine ne pourra pas seulement guérir les êtres humains de leurs maladies, elle n’aura pas seulement une fonction thérapeutique. La médecine positive émerge déjà : elle consiste à améliorer l’espèce humaine au point que chacun puisse choisir le type d’humain qu’il souhaite : dans le physique, le psychique, l’intellectuel, le spirituel. Certains osent même parler d’immortalité … 
  • On dit que la nouvelle religion consiste en une foi illimitée dans les pouvoirs de la science et de la technologie. Le problème est si grave que même l’Académie catholique de France a organisé l’année dernière un colloque à l’Université catholique d’Angers sur ce sujet pour discuter des questions éthiques et des problèmes juridiques que pose le transhumanisme.

L’autre jour, j’ai trouvé une page sur Internet dans laquelle les acteurs et actrices sont apparus sur deux photographies: la première, comment ils étaient quand ils portaient toute leur beauté juvénile, le second comment ils sont maintenant. La différence est, dans de nombreux cas, brutale. Ces beautés d’hier sont extrêmement déformées aujourd’hui. Et la cause d’une telle déformation – selon la même page – sont des opérations esthétiques successives, des drogues et de l’alcool. En eux et pour eux la technologie a échoué.

Ce fait nous fait réfléchir aux limites de la science et de la technologie. Le transhumanisme peut engendrer une humanité de monstres.

La Transfiguration

La fête de ce jour parle cependant de « transfiguration ». Jésus, le jeune homme de Nazareth, n’avait pas encore manifesté toute sa beauté intérieure. Dieu le Père a voulu le révéler sur le mont Thabor à un petit groupe de disciples. Ils ont pu contempler «la gloire et la beauté de Dieu » en Jésus.

Aussi la première lettre de Jean nous dit:

 « Très chers : maintenant nous sommes enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été révélé. Nous savons que quand il apparaîtra, nous serons comme lui, car nous le verrons tel qu’il est » (1 Jn 3,2).

1 Jn 3,2

Quand on se regarde dans le miroir, on se dit parfois : quelle honte! Et nous nous comparons à d’autres images de nous dans notre jeunesse. Cependant, il y a aussi une femme nouvelle cachée en nous, un homme nouveau, qui se manifestera un jour. Le Saint-Esprit fait son œuvre en nous jour après jour. C’est du vrai transhumanisme, sœurs ! “Soyez semblable à Jésus, le Transfiguré.”

Bien que Jésus ait subi la défiguration du Calvaire, dans sa Résurrection, il a acquis sa transfiguration définitive. Nous passerons aussi par la défiguration de notre mort, pour recevoir plus tard la transfiguration définitive des filles et des fils de Dieu. Nous n’avons pas besoin d’opérations cosmétiques. Le Saint-Esprit sème en nous jour après jour la beauté qui un jour fleurira et se manifestera.

Pour contempler
TRANSFIGURATION

Esta entrada fue publicada en Textes en français, tiempo litúrgico. Guarda el enlace permanente.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.