LA PORTE DE LA FOI

La liturgie d’aujourd’hui nous parle de la foi -08.08.2020-, en ce jour que nous célébrons la mémoire de Saint Dominic, un grand croyant et prédicateur de la foi_

  • Le prophète Habacuc nous dit que pour survivre, nous avons besoin de la foi. 
  • Jésus dans l’Évangile nous invite à être des femmes et des hommes qui grandissent dans la foi.

La porte de la foi est toujours ouverte. 

  • Cette porte ne nous introduit pas dans une salle, pas même dans un temple, ni dans une salle de théologie ou une université. 
  • La porte de la foi nous introduit sur un chemin qui doit être suivi et parcouru. C’est un chemin qui commence par le baptême et se termine par la porte du ciel.
  • La foi est un chemin qui, étant parcouru, nous rend de plus en plus croyants. Le chemin de la foi nous fait passer de la «petite foi» (micro-pistia – l’appelait Jésus-) à la grande foi, capable de déplacer des montagnes et pour laquelle rien n’est impossible. 

La foi est un don, donné par le Esprit Saint

Dire que la foi est un « don » ne suffit pas. La foi est un don qui nous est donné par le Saint-Esprit.

  • Le Saint-Esprit est à l’origine mystérieuse de notre foi.
  • Ce n’est pas celui qui s’efforce de croire qui a la foi, mais bien celui qui la reçoit (le don de la foi).
  • La foi naît lorsque l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par l’Esprit qui nous a été donné (Rm 5: 1-5). La foi commence gratuitement par une « Pentecôte individuelle » qui nous surprend comme un coup de vent, comme un tremblement de terre, comme une flamme de feu….
  • Nous commençons à croire lorsque notre cœur de pierre devient un cœur de chair, lorsque notre esprit rationnel est converti en un nouvel esprit.
  • Nous croyons quand nous commençons à tout voir avec les yeux de Dieu.

Sœurs et frères, entrons chaque jour par la porte de la foi. Marchons et grandissons notre foi. La Parole de Dieu de l’Eucharistie nous fait grandir dans la foi. Comme l’homme de l’Évangile, disons chaque jour : « Seigneur, je crois. Mais augmentez ma foi !

Pour contempler
OUI JE CROIS (Le Credo)

Esta entrada fue publicada en Textes en français, tiempo litúrgico. Guarda el enlace permanente.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.